À la suite des annonces de l’Etat visant à rassurer la population de l’archipel quant aux nouvelles dispositions de protection sanitaire en vigueur depuis le 15 juin, nous nous attendions à minima jusqu’au 10 juillet, à un dispositif « tout aussi contraignant » que celui qui était en place.

La Ministre des Outre-Mer l’avait annoncé sur les ondes SPM la 1ère le 29 mai dernier que « des mesures tout aussi contraignantes » seront mises en place.

Aujourd’hui la réalité des pratiques a largement de quoi nous inquiéter. Désormais, il est question de quatorzaines préventives qui permettent aux voyageurs entrant sur l’archipel de cohabiter avec d’autres personnes pendant ces quatorze jours sous condition du respect des gestes barrières !

Pour en témoigner, l’AS-St-Pierraise (ASSP) publiait sur sa page Facebook le 15 juin dernier :

Ou est le sens ? Cette prise de risque sanitaire fragilise le territoire et nous rend nécessairement plus vulnérables. Sans parler des conséquences pour nos îles au niveau régional ! Eh oui, comment croyez-vous que le Canada perçoive tout ceci sachant que des personnes en provenance d’Europe peuvent désormais arriver sur nos îles directement ?!

Dans l’attente du bilan annoncé pour le 22 juin des expérimentations faites dans certains Outre-Mer , nous resterons vigilants sur les engagements qui seront pris pour la suite afin de maintenir une sécurité sanitaire appropriée à l’évolution de la pandémie.