Depuis quelques semaines, les réseaux sociaux sont en effervescence avec des publications sur des thèmes essentiels pour la vie.

Or, il est à signaler un phénomène assez surprenant : la grande majorité des commentaires vindicatifs contre les projets de la Collectivité provient de personnes n’habitant pas l’archipel. Touché de leurs attentions soudaines à notre égard et du temps qu’ils nous consacrent sur les réseaux sociaux, il n’en reste pas moins qu’ils sont loin de notre quotidien et de l’évolution de la vie sur l’archipel, ces personnes n’y ayant jamais vécu ou ayant quitté notre territoire depuis plusieurs années.

Comment dans ces conditions toujours avoir un œil affuté et avisé sur notre microcosme local ?

Les contextes évoluent, nos politiques doivent se remettre en question en permanence pour honorer le mandat que vous, électeurs, nous avez donné. Nous sommes engagés et impliqués depuis le début du mandat. Notre équipe au Conseil Territorial donne le meilleur d’elle-même avec le contexte complexe dans lequel nous évoluons.

Les nouvelles pratiques de communication font place aux jugements hâtifs sur la place publique des réseaux sociaux, et d’un coup, des avis fusent de partout, ce qui peut déstabiliser les élus au travail.

Nous relevons une phrase d’une publication récente : « Les élus de la Collectivité sont des amateurs. » Oui : amateurs de bonnes idées, d’initiatives pour que nos îles poursuivent leur développement en Amérique du Nord ! Archipel Demain lance donc un appel solennel : que tous ces porteurs et porteuses de bonnes idées nous rejoignent, sur l’archipel ou via le réseau FIER SPM, s’inscrivent sur les listes électorales, s’impliquent dans la vie locale et se présentent aux suffrages de la population qu’ils semblent connaître si bien. Après, ils pourront enfin s’exprimer sur le fonctionnement de nos îles, sur la vie associative, économique et les projets qui y sont développés.

Ils pourront ainsi nous expliquer pourquoi certains projets portés par la Collectivité sont systématiquement retardés par les services de l’Etat alors que des projets soutenus par l’Etat suivent une progression normale. Ils pourront prendre la parole en se référant à des faits réels au lieu de suivre des bruits et des rumeurs circulant sur les réseaux sociaux. Notre équipe a été confortablement élue.

Les projets portés étaient donc annoncés pendant la campagne électorale de mars 2017, connus et approuvés par 70% des électeurs. Bien évidemment, on ne peut pas être d’accord à 100% dans la mise en œuvre opérationnelle mais il faut faire confiance aux élus et aux équipes.

C’est dans cet esprit que tout le monde s’est accordé à dire que le square joffre était une réussite !

Vous nous avez fait confiance et le résultat est là. À tous ceux qui commentent et critiquent, merci également de respecter le choix des électeurs de l’Archipel et l’engagement des élus qui entendent bien mener à terme les projets pour lesquels ils ont été choisis.