ARCHIPEL DEMAIN s’engage à rappeler aux pouvoirs publics les spécificités de notre archipel qui ne sont pas compatibles avec bon nombre de dispositifs nationaux. La collectivité dans son schéma de développement stratégique 2015 – 2020 avait prévu un certain nombre d’axes de travail autour des mutations démographiques et du vieillissement de la population. L’accentuation des phénomènes de fragilisation et de dépendance sont à terme un facteur qu’il faudra prendre en compte tant dans l’orientation des budgets publics sur l’accompagnement des prises en charge et les financements allocataires, que sur le type d’investissements en infrastructure d’accueil, équipements et services dont il faudra impérativement doter le territoire.

Nous devons nous engager sur les questions de solidarité et du bien vivre ensemble aussi bien sur Miquelon que sur Saint-Pierre et ainsi permettre aux services d’action sociale de proposer à tous les résidents une équité de prise en charge. Étant également membre du Haut Conseil de la Famille de l’Enfance et de l’Age, le Sénateur Stéphane Artano, Président du Mouvement ARCHIPEL DEMAIN en profite pour ouvrir le débat sur la prise en charge des retraités, des personnes en perte d’autonomie ou en situation de handicap et leur liberté de choisir leur avenir à Saint-Pierre et Miquelon.

Lien vers l’article complet du Sénateur Stéphane Artano :

Prestations sociales CPS : le sort des régimes spéciaux en question